• Hommage à Dali et plus si affinités

    Hello mes petits provençaux verts,

    Aujourd'hui, on s'attarde un peu sur un des monstres géniaux qui ont fait de moi ce que je suis, le seul véritable surréaliste (auto-proclamé), et on en rajoute une (petite) couche.

    Ce n'est pas un secret, je suis amoureux fou du travail de Salvador Dali. Si je précise le travail, c'est que je ne suis pas un grand amateur du personnage public qu'il s'était façonné et que de toute façon j'aime pas le chocolat.

    Je n'adhère pas forcément non plus à ses sorties plus ou moins inspirées, ni à certains excès dont il s'était fait le porte parole. Mais son travail ! L'ensemble de son oeuvre picturale, ses sculptures, jusqu'à son musée, tout cela me fait frissonner de plaisir à la simple évocation de son nom.

    J'ai passé des années à étudier le bonhomme, à essayer de comprendre ses tableaux (quand le maître décidait qu'il pouvait effectivement y avoir une explication), à essayer de m'approprier certains de ses gimmicks. Las, nous savons vous et moi que c'était voué à l'échec mais peu importe.

    Comme je pourrais parler pendant des heures du monsieur mais que ce n'est pas exactement le but de cet article , je vais juste me contenter d'un petit rappel (là, par contre, c'est le but):

    Pendant qu'il vit aux Etats-Unis au début des années 40, Dali rencontre le photographe Philippe Halsman et ils ont l'idée d'une photo représentant la vie intra-utérine du peintre dont il dit parfaitement se souvenir:

    Hommage à Dali et plus si affinités

    (Je suis pas sûr de pouvoir poser ça là, mais c'est pour la référence.)

    Pourquoi je vous raconte tout ça ? Parce que cette photo a toujours provoqué chez moi un profond émoi. Avec le tableau suivant j'ai voulu lui rendre hommage, en respectant mes propres règles:

    Hommage à Dali

    On retrouve donc cette idée d'existence avant la naissance, cette attente de la vie. Le tout, bien sûr, dans du papier de soie métallisé découpé à la main.

    Et comme je suis très content de ce travail récent, il fait partie des deux tableaux que l'on m'a permis d'exposer pour les quelques jours à venir à l'office du tourisme de Barjols (dans le var).

    Hommage à Dali et plus si affinités

    Autant vous dire qu'en ce début d'année, je suis dans la joie jusqu'au cou !

    En brûlant de vous en dire un peu plus prochainement, je vous dis bien sûr,

    à très très vite de dans bientôt !

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :