• Et pourquoi qu'on referait pas Paques ?

    Youpla mes petites poulettes chocolatées,

    Et pourquoi qu'on referait pas Paques ?Aujourd'hui, on célèbre le chocolat, la nature et le Japon, rien que ça ! Enfin, pas tout à fait, puisque j'avais, en sus, envie de vous narrer quelques anecdotes personnelles et que c'est pas mon genre de me gêner.

    Alors, j'admets que Pâques est plus ou moins passé depuis une bonne semaine, mais, me sentant moi-même entre la cloche et la poule, je milite pour une chasse aux oeufs hebdomadaire ! Et d'ailleurs, puisqu'on en parle, il est une quesion qui perdure :
    Si les cloches s'en vont jusqu'à Rome pour se faire bênir par le pape, pourquoi donc nous ramenent-elles du chocolat et pas de la pizza ?

    Ding et Dong !

    Trêve de blague douteuse. Penchons-nous donc plutôt sur une de ces vacancières que j'attrapai un peu plus tôt, de la pointe de mon scalpel :

    cloche pascale - scalpel

    Et pourquoi qu'on referait pas Paques ?

    Cette petite chose de 5*7 cm a été découpée dans du papier Tant. J'en avais auparavant dessiné une moitié, que j'ai scannée et retravaillée sous photoshop avant de la réimprimer sur mon papier.

    Un petit détail supplémentaire, le scalpel que j'ai placé sous mon découpage est l'un des deux genres de scalpels que j'utilise, celui-ci me servant à "hacher" dans certains cas.

    L'autre ressemble beaucoup plus à l'idée qu'on se fait d'un scalpel, se rapprochant par la forme des cutters de scrapbooking.

     

     

     

    So zen

    Restons un peu dans le merveilleux monde des lames affûtées et des outils chirurgicaux, afin d'y rechercher paix et sérénité.

    kirie-bonsai

    D'après une image issue de wikimedia sous license CC 3.0, découpé dans une feuille de soie métallisée de 30*30cm , permettez-moi de vous présenter ce charmant petit bonsai dont je suis plutôt fier.

    Pour l'anecdote (aujourd'hui je suis plein d'anecdotes je vous disais), la photo bien que très jolie m'a donné beaucoup de fil à retordre au moment de la travailler et il m'aura fallu plusieurs tentatives et nombre de retouches pour arriver à une image finale correcte avant découpage.

    Plus que de pâques, je m'aperçois d'ailleurs que cet article parle de papier (et je sais que c'est pas le comble de l'originalité sur ce blog mais quand même).

    Porte bonheur

    C'est un pliage que je fais depuis un certains temps et que j'ai pris l'habitude d'offrir à mes proches quand je veux leur donner un peu de moi.

    La rencontre entre ce pliage symétrique et le papier japonais foufou que Cécile m'a ramené des contrées lointaines (je vous en ai déjà parlé non ?) devait se faire à un moment ou à un autre, c'est le cas aujourd'hui :

    Et pourquoi qu'on referait pas Paques ?

    C'est un diagramme de J.C. Nolan nommé braided paper (un peu adapté je le reconnais). Quant au papier, il a une texture surprenante, entre le papier origami classique et le papier de soie... un régal !

    En bonus, un petit bonus !

    Enfin, en ce week-end festif (le dernier l'était en tout cas), et rien que pour vous, j'ai réussi à convaincre ma progéniture de s'exprimer sur le sujet.

    Et donc, en conclusion de cet article qui voulait quand même un peu parler de pâques (c'était l'idée en tout cas), l'interprétation pour le moins surprenante d'un lapin et son oeuf qui se demandent encore comment ils en sont arrivés là.

    Et pourquoi qu'on referait pas Paques ?

    Et donc un grand merci à Fiona pour sa participation!

    Sur ce, je vous souhaite de tout coeur de joyeuses fêtes à tous, qu'elles soient passées ou à venir et à très très vite de dans bientôt !

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :